Blog search

Archives

Tags

Vlasty Festival four days into the wild

We are on the road again, direction Vlasty, a little mountain village.

We arrived Thursday at 6 o’clock and we met the first people. The stands were not ready but people worked on it. With Caro we saw the stage, little stage but very good to share energy.
The car was totally full of stuff and we decided to go to the camp to install tent. We came back to the village at half past seven to prepare HOS kiosk.

The road who’s go to the camp was not easy, and we missed to killed the little Toyota Yaris. Finally we arrived on a middle of a forest were any people fix tents and own camp. We choose a beautiful place with tree and the view on the mountains. We saw just one water point and no electricity… but one kiosk with food and drinks.

When we came back to the festival we install the Carol’s west exhibition and my bird poster.
We prepared few things for the time with children (Friday and Saturday). For Thursday the rain began to felt so we came back to the camp at 11:30 pm.

One Friday morning, we could take the sun, slept under the sun and read all the day to wait the festival. We visit the camp, met people, speak a little and listen music. They speak English. The mood was good.

We gone to the village to prepare the activities with children and fix the kiosk of HOS.
Eirini asked few question to the children and they answered with my poster, they shown which animal it was etc. After Caroline and me create two team of 5 children and, let’s go for the game “who is the mysterious bird?” They had a map of the festival and they had to discovered 6 points and 6 questions to find the mysterious bird. The Caroline’s team won!

We closed the stand at 1 O’clock and we gone to the concert, we came back to sleep at 3 O clock by foot with Caroline.

On the morning it was so hot, so I decided to slept outside on the forest floor.

To the next night I would liked to slept on the Eirini’s Hamac.

On Saturday we shown the shadow theatre to the children but nothing were ready ! The computer was no working, the room was not clean etc… We created some solutions to do something for the children and finally we shown how they can create a shadow theatre and our story.

This Saturday night Eirini and Caroline stay at the concert and I was waiting for her in the car. At 4 O’clock we gone by foot to the camp and I slept in the hamac.

All the Sunday, the festival take place in the camp so we continue to met some people. I will remember three peoples, one Italian girl and one grec couple. The first is writing her dissertation about “environmental issues” and the second sold plant and give us two tomatoes plant, One peper plant and one courgette plant.
Now we have a real “potager” in our garden at Vritta.

We came back to vritta on Sunday night and we began bird monitoring on Monday morning ;)

See you!

Lucile

Vlasty Festival 4 jours dans la nature

Nous voila parties toutes les trois pour la montagne grecque direction un petit village charmant qui se nomme Vlasty.

Nous arrivons sur place jeudi à 18h et rencontrons les premiers festivaliers, les stands pour la plupart sont en cours d’installation. Avec Caro nous voyons une petite scène pour les concerts amplement suffisante pour donner au public de l’énergie.
La voiture étant pleine à ras bord d’affaires nous décidons d’aller au camp pour installer nos tentes et par la suite revenir au village installer le stand de HOS.
La route en forte montée pour le camps a failli venir à bout de la petite toyota yaris, finalement nous arrivons à bon port au milieu d’une forêt de chênes. Nous garons la voiture et Eirini nous emmène dans un coin de forêt avec une très belle vue sur les montagnes environnantes. Nous installons la tente puis retour au village.
L’installation du stand se fait bien, nous fixons les panneaux, l’exposition sur les déchets de Caro ainsi que mon poster, spécialement fait pour Vlasty. Nous avons préparé quelques petites choses pour notre créneau avec les enfants (vendredi et samedi). Malheureusement le vent se lève et on sent quelques gouttes qui vont nous faire replier et revenir au camp à 23h30.
On profite du lendemain pour faire quelques photos et prendre le soleil, enfin !
On va voir un peu ce qu’il se passe au centre du camp. On y trouve les mêmes festivaliers on écoute de la musique, les gens dansent, discutent et ils parlent anglais pour la plupart.
Le soir nous descendons pour réinstaller notre stand et faire notre chasse au « mysterious bird » avec les enfants. Eirini leur posent des devinettes et ils répondent en regardant mon affiche. Après on prend chacune une équipe de 5 grands enfants et on leur fait commencer la chasse au mysterious bird. Aidé d’un plan du festival ils doivent rejoindre 6 points qui leur permettront de trouver l’oiseau mystère. L’équipe de Caro (majoritairement féminine) remportera haut la main cette épreuve.
Nous assistons à un concert, fermons le stand à 1h et rentrons vers 2 ou 3h du matin. Caroline et moi empruntons la route à pied et nous arrivons assez fatiguées.
Je décide la nuit suivante de dormir dans le hamac d’Eirini.
Le lendemain une amie d’Eirini nous rejoint avec son neveu. Pour la deuxième activité avec les enfants on voulait leur montrer le théâtre de l’ombre, hélas, peu de choses étaient prête comme prévus dans la salle et nous avons du trouver des solutions B, C voir D ! C’est bon pour les méninges. Au final, nous leur avons expliqué le concept du théâtre de l’ombre grâce au mini théâtre de l’ombre de Caro et montrer sur un petit écran notre histoire.
Ce soir là Caro et Eirini reste au concert et moi je préfère les attendre dans la voiture où je m’endors. La musique était bien mais pas à mon humeur du jour. On est rentré à pied à 4h30.
Les journées furent chaudes et les nuits agréables. Tout le dimanche le festival se passe au camp et on rencontre un peu plus les gens. Je retiendrais la rencontre d’une jeune italienne qui rédige sont mémoire « environnemental issue in greece » et un couple qui nous on offert des plans de tomates cerises, poivrons et courgettes qui agrémente désormais notre petit potager à Vritta.
On rentre dimanche soir et on reprend notre rythme in vritta.
A bientôt
Lucile

Write a comment